Comment apprendre la langue des signes française (LSF) ?

Comment apprendre la langue des signes française (LSF) ?

La langue des signes française (LSF) permet naturellement aux personnes souffrant de déficience auditive de se communiquer. Mais les entendants peuvent également l’apprendre afin de pouvoir parler avec eux. Ainsi, tout le monde peut apprivoiser la langue des signes française. Il faut juste trouver la motivation ainsi que la bonne méthode d’apprentissage.

La langue des signes française : Définition et fonctionnement

Comme les langues parlées des entendants, la langue de signes n’est pas universelle. Les conseils mentionnés dans cet article s’adressent particulièrement à ceux et à celles qui souhaitent apprendre la langue des signes française. Avant tout, il faut savoir que certains alphabets dactylologiques (alphabets des signes) n’utilisent qu’une seule main alors que d’autres requièrent l’usage des deux mains à la fois. L’alphabet dactylologique de la LSF fait ainsi appel à une seule main, la main droite pour les droitiers et la main gauche pour les gauchers.

À l’instar d’une langue orale, la création de la langue des signes française s’est basée sur des signes arbitraires. Cela facilite d’ailleurs son apprentissage. Certains mots comme « manger » et « laver » sont quand même exprimés de la même manière dans plusieurs langues des signes. C’est pour cette raison que des sourds avec des langues des signes différentes parviennent généralement à se comprendre au bout de quelques heures de conversation.

La LSF trouve son origine au XVIIIe siècle lorsque l’abbé Charles Michel de l’Épée fonda la toute première école publique pour les sourds. Il basa son système éducatif sur les signes naturels observés chez les malentendants de son entourage et ceux qui croisaient sa route. Il utilisa également les signes méthodiques et la dactylologie, deux éléments qu’il maîtrisa totalement en étant professeur de français.

L’abbé Charles Michel de l’Épée fut à l’origine de la recherche sur un langage de signes méthodiques utilisables par les personnes sourdes. Son but était de créer une corrélation entre ces signes et le français écrit. Suite à son décès, des élèves atteints de surdité de son institution décidèrent de perfectionner son travail et la langue des signes française est née !

La grammaire de la langue des signes française

Nous vous proposerons ci-après les meilleures méthodes pour apprendre la LSF mais avant, vous devez connaître les règles grammaticales de base.

L’alphabet dactylographique

L’alphabet dactylographique comprend les 42 lettres de l’alphabet français (A à Z). Chaque lettre est représentée par une position du doigt bien spécifique. Ainsi, l’alphabet dactylographique sert uniquement à épeler les mots, notamment les noms propres (prénoms, villes, etc.). D’ailleurs, les prénoms sont toujours épelés avec la dactylologie même si ce sont aussi des noms communs comme Rose, Mélodie, Pierre, Clément, etc. En revanche, les malentendants ont l’habitude de donner un surnom aux gens qui les entourent pour qu’ils puissent les nommer en un seul geste. Ils choisissent généralement le surnom selon le trait de caractère ou la caractéristique physique qui différencie la personne des autres.

La conjugaison des verbes

La conjugaison et les temps du verbe n’existent pas dans la langue des signes française. Il suffit de préciser le moment du déroulement de l’action. Hier est utilisé pour le passé en général, aujourd’hui pour le présent et demain pour le futur. Apprendre la LSF est donc moins casse-tête qu’apprendre le français écrit. Le signeur peut donner plus de précision concernant la date (le mois dernier, il y a une heure, dans deux jours, etc.). En outre, le verbe est souvent mis en fin de phrase, après les compléments circonstanciels de temps, de lieu et le sujet.

À savoir avant d’apprendre la langue des signes française

comment apprendre la langue des signes

Avant même de vous inscrire à des cours de LSF, vous devez savoir que les gestes des mains ne font pas tout. Les expressions faciales sont aussi cruciales. Elles permettent de définir l’humeur du sujet ou de la discussion elle-même. En pratique, il faut combiner les 5 éléments suivants pour constituer un mot :

  • La configuration qui comprend 60 gestes des mains. Ici, le signeur peut bouger une ou les deux mains, les activer et/ou les placer en symétrie.
  • L’orientation des mains : les paumes vers le haut ou vers le bas, les bras en position horizontale, verticale, oblique, etc.
  • L’emplacement : les signes s’effectuent à différentes zones du corps et même dans l’espace : les yeux, la bouche, le menton, les épaules, le ventre, etc.
  • Le mouvement : simple, complexe, lent, rapide, etc.
  • L’expression du visage : pour accentuer un signe, lier deux signes, différencier des paires (nom-verbe).

En LSF, la syntaxe est donc gestuelle et visuelle à la fois. Très souvent, les sourds peuvent lire quelques mots basiques sur les lèvres. Il s’agit de la lecture labiale. Surtout, il ne faut jamais répéter en criant en cas d’incompréhension. Premièrement, vous aurez beau monter le volume de votre voix, votre interlocuteur sourd ne va pas pour autant vous entendre. Deuxièmement, vos mimiques faciales pourraient exprimer à tort l’agacement ou l’énervement.

5 des méthodes pour apprendre la langue des signes française

1. Suivre des cours de LSF

Même si vous connaissez dans votre entourage des personnes, entendantes ou malentendantes, qui maîtrisent la LSF, il vaut mieux suivre des cours avant de faire de la pratique. Les centres et les collèges communautaires proposent souvent des cours de langue des signes française. Selon votre disponibilité, vous pouvez choisir des cours en journée ou des cours du soir. L’avantage est que des formateurs pédagogues expérimentés vous apprendront la langue avec une méthodologie bien pensée. De plus, ce sera une occasion de rencontrer des gens qui ont le même objectif que vous. Vous avancerez en même temps et pourrez vous entrainer ensemble sans pression.

2. Prendre un tuteur privé qualifié en LSF

Trouver un tuteur privé est la méthode la plus efficace pour apprendre rapidement la langue des signes française. Le plus dur peut être de trouver un expert dans votre ville, surtout s’il s’agit d’une petite ville, car les tuteurs privés qualifiés en LSF ne courent pas les rues. Mais vous pouvez toujours étendre la recherche dans des villes voisines. Le plus important est de trouver un professionnel apte à dispenser des cours privés, en individuel ou en petit groupe. Vous serez mieux suivi et pourrez avancer plus vite.

3. Lire des livres d’apprentissage de LSF

Pour accélérer encore plus le processus d’apprentissage de la langue des signes française, lisez des livres. Vous trouverez dans les librairies et les bibliothèques des dictionnaires de LSF, des manuels d’apprentissage pas à pas, des livres pour enfants, etc. Mais bien qu’indispensables, les livres ne remplacent pas les cours. Pour imiter correctement les mimiques et les gestes, il faut les visualiser. C’est exactement la même chose que lorsque vous apprenez une langue étrangère. Les livres permettent d’enrichir le vocabulaire mais n’aident pas vraiment à travailler la prononciation. Ici, la prononciation est juste remplacée par l’exécution des gestes.

4. Pratiquer la LSF avec des sourds

Après la théorie et quelques exercices, passez à la pratique. À ce stade, vous pouvez communiquer en langue des signes avec les proches et les connaissances atteints de surdité. C’est la meilleure manière de vous perfectionner et de ne pas oublier ce que vous avez appris avec votre professeur. De toutes les manières, les cours ne durent qu’un temps. Il faut continuer de pratiquer pour maîtriser la langue des signes sur la durée. Notez juste que toutes les personnes atteintes d’une perte d’audition ne parlent pas forcément la LSF officielle.

5. Utiliser des applications mobiles

Cela fait déjà quelques années que les applications mobiles font partie de nos vies. Et encore heureux car elles permettent d’apprendre beaucoup de choses si vous en faites le bon choix. Ainsi, téléchargez et installez sur votre smartphone des applis d’apprentissage de la langue des signes française. En général, une application d’apprentissage de la LSF s’apparente à un dictionnaire mais elle montre vraiment les gestes et les mimiques à réaliser pour parler le mot que vous voulez apprendre.